ZANZIBAR Cie

Musiques métisses

Actuellement Zanzibar Cie se décline en 2 « formules » :
(cliquez sur les titres)

ZANZIBAR TRIO
ZANZIBAR QUARTET/QUINTET

Pascal Lefeuvre : vielle à roue, compositions…
Thomas Bienabe : mandoline, mandole, oud
Guillaume Vallot/Eric Dubosq : contrebasse/basse
Cathy Castet : violon, chant, boha
Mario Peperoni : violon, chant

Le nouveau CD ZANZIBAR « Punta d’l Mol »
Cliquez ici pour  les commandes le descriptif et Ecoutez des extraits.

ZANZIBAR c’est d’abord une île lointaine, un carrefour odorant, flairant bon les cultures du monde.
Les chemins pour y parvenir sont nombreux, par l’Afrique, le Moyen Orient, mais aussi l’Amérique du sud…
Chemins jalonnés de musiques colorées, rythmées, dansantes, envoûtantes, captivantes et imaginaires, à la manière de…. Musiques que nous aimons, chantons, dansons, rêvons…

ZANZIBAR c’est « l’art de la variation » dans tous ses états et la danse comme base de jeu.
Vous pouvez siffler, chanter ou taper du pied.
Vous apprécierez l’inventivité, la fraîcheur, les dialogues, les alliages,
ou encore les clins d’œil d’une musique festive et endiablée.

Recueil Vielle à roue

Au départ, une sorte de retour aux sources, à travers le bal et les musiques de danse, jouer à fond, en plein jeu, longtemps… et les gens sont heureux… ça paraît simple, et ça l’est…

… dans le mouvement, l’inspiration pour composer « à la pelle », des danses, … pour vielle à roue et tous instruments… et toujours dans le tempo, l’idée de les éditer… « dance book », 70 pièces dans l’esprit (structures, rythmes, mélodies) des danses traditionnelles d’ici et d’ailleurs aussi – ou rondeaux, scottish et bourrées côtoient biguines, rumbas et tangos (éditions tradmag hors série). On peut y puiser, à volonté, comme on fait son marché, ensuite… il ne reste plus qu’à les jouer… l’aventure humaine commence, puisqu’il s’agit de partager, la musique en général est faite pour ça, celle-ci n’y échappe pas ; d’abord dans l’intimité des répétitions et par cercles concentriques, tel le pavé dans la mare ou, plus subtile, la goutte d’eau qui…, vers un public le plus large possible, avec une idée en tête : danser, moment de liberté tout simplement… dans ce monde barbare, c’est toujours ça de pris !

… Danser ou écouter, aujourd’hui c’est au choix pour un bal concertant ou un concert emballant, la musique est ouverte … les fenêtres grandes ouvertes sur un monde coloré, métissé, mosaïque en mouvement… Zanzibar s’en délecte et s’en amuse… pour vous surprendre et vous entrainer dans la danse, le rêve ou le voyage… !

Avec la sortie du  CD « Punta d’l mol »
Zanzibar se dirige vers les saveurs de «l’Acoustique» catégorie folkjazz.

Les musiciens

Pascal Lefeuvre : Depuis plus de 40 ans, Pascal Lefeuvre, explore les musiques du Sud,
savantes, populaires, improvisées, anciennes, actuelles, à venir …Il a créé, participé, dirigé plusieurs formations “Viellistic Orchestra”, «Ensemble Tre Fontane», «Premiers Pas», «Sol y Sombra», «Trob’Art Project»… s’attachant à retrouver les racines profondes, à actualiser l’image et ouvrir les répertoires de la vielle à roue. Cette démarche symbolise pour lui le long parcours de cet instrument à travers les siècles. Rencontres, voyages multiples qui ont en commun la recherche d’expressions nouvelles pour l’instrument à travers et au service de nouveaux répertoires et compositions ; sans oublier – élément fondamental pour bien comprendre l’artiste – la notion de plaisir et de partage.

Thomas Bienabe
: mandoliniste et luthiste, joue depuis 1990 avec l’Ensemble Tre Fontane (enregistrements et concerts), il est co-fondateur du quatuor de mandolines Melonious (1995). Au fil de ses créations, il explore les frontières entre musiques populaires et savantes, improvisées et écrites, et croise ses cordes avec des musiciens aussi divers que Kepa Junkera, Claude Barthelemy, Ricardo Tesi, Mike Marshall…

Guillaume Vallot : contrebassiste, bassiste, est avant tout un passionné des dimensions
rythmiques de l’art sonore, comme en témoigne son passage au sein de classes de percussions, ou son intérêt pour les danses africaines. Curieux des spécificités de nombreux styles et officiant dans des formations d’horizons divers, il nourrit ses lignes de basse d’influences rock, afro-jazz, latines, funk, voire baroques ou classiques, au service d’une inventivité tout à la fois lyrique et efficace.

Mario Peperoni commence son chemin artistique par la musique classique ; à Rome il obtient le diplôme de conservatoire et le Master en Musique et Spectacle à l’université Tor Vergata. Il pratique la musique classique, irlandaise, occitane, écossaise, mexicaine, klezmer et le tango. Il a collaboré avec l’Orchestra Giovanile Italiana et la Roma Orquesta Tango. Il joue avec : Mariachi Tierra de Mèxico (musique mexicaine), Migala (World’n’Folk), The Irish Secret (musique irlandaise), Parsnips for Breakfast (musique irlandaise), Scotch Mist (musique écossaise), Snog (musique bretonne).
Il anime également des bals traditionnels en France avec le Trio Toctoucau et Lo Lop e La Lèbre ; il aime composer des morceaux inspirés surtout par les musiques traditionnelles ; il s’intéresse également au théâtre, au doublage et aux langues régionales.

Cathy Castet – Musicienne multi-instrumentiste passionnée, elle découvre le violon traditionnel qu’elle étudie à partir de 2002 jusqu’à obtenir le DEM de musiques traditionnelles en 2008, spécialité violon gascon.
Elle apprend également la boha (cornemuse des Landes de Gascogne), mandoline, guitare et Border Pipes (Ecosse). Elle se perfectionne dans d’autres styles de violon en allant à la rencontre de musiciens spécialistes : elle voyage dans les montagnes des Appalaches pour le violon « Old-Time », en Ecosse, en Irlande et en Bretagne. Depuis 2007 elle enseigne dans des écoles de musique en Gironde. Elle joue actuellement avec Scotch Mist (musique écossaise-irlandaise), Snog (fest-noz), et en bal traditionnel avec Lo Lop e la Lèbre et le Trio Toctoucau …

Eric Duboscq – Musicien professionnel depuis 1989;en grande partie autodidacte, fait une rencontre décisive  en 1987 avec le batteur  et compositeur Bernard Brancard, puis accompagne le chanteur guitariste  malgache Erick Manana pendant 6 années. Concert au new Morning à Paris, en parallèle il joue avec le groupe de Raï Tassili ainsi qu’avec le guitariste de jazz  Jean Yves Mokha et le pianiste Serge Moulinier. Rencontre l’accordéoniste Michel Macias en 1990 avec lequel il se produit régulièrement (tournées dans l’hexagone et  à l’international ) enregistre 3 albums. Partisan de la » bio diversité musicale » il est particulièrement sollicité pour jouer sur la scène des musiques du monde : le chanteur haïtien Carlton Rara, le oudiste Tunisien Ziad Benyousef, ainsi que le groupe sénégalais Mussamolo et le  peuple étincelle fondé par  le saxophoniste François Corneloup. Il rejoint le Zanzibar quintet depuis 2018, ou il retrouve son camarade  mandoliniste du trio rue Chantecrit : Thomas Bienabe.

Zanzibar – Quelques extraits de presse…

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :